Skip to content
FREE SHIPPING in France from €100. Europe from €150. Worldwide from € 300
FREE SHIPPING in France from €100. Europe from €150. Worldwide from € 300

Sophie Bramly - La Grange aux Belles

€30.00

44 pages
Text(s) by Sophie Bramly, Lucien Papalu and Dj Chabin
Photograph(s) by Sophie Bramly
Design by Uncle O
21 x 14.5 cm
Language: French
Softcover, coming with a limited edition poster 
Publisher: Galerie Babylone & Le Grand Jeu
Edition of 250 numbered copies
2022

La Grange aux Belles présente pour la première fois les photographies inédites que la photographe française Sophie Bramly réalise en 1984 à Paris, dans une salle de spectacle située dans le 10ème arrondissement, peu après son retour de New York où, aux côtés de Bernard Zekri, elle découvre le hip-hop et côtoie les grands noms de la scène locale, d’Afrika Bambaataa à Futura 2000, en passant par Fab 5 Freddy, Grandmaster Flash, Kool Herc, Grand Mixer D.St et les Cold Crush Brothers.

À Paris, en ce début des années 80, la jeunesse baigne encore dans la culture punk/new wave et même rockabilly ou ska pour certains. C’est le temps des Taxi Girl, The Specials, The Cure, The Clash, des Stray Cats ou d’Elli & Jacno... Le temps aussi des boîtes de nuits branchées (Le Palace, Les Bains) où l’entrée est bien gardée pour le plaisir de quelques happy few. En 1982/83, cependant, la vague partie du Bronx déferle sur la France et emporte avec elle une nouvelle génération. Ce sont pour la plupart les « petits frères » qui découvrent une culture sortie d’ailleurs. Rap, graffiti, breakdance, vinyles scratchés, un nouveau langage et des nouveaux codes, le hip-hop fait tourner les têtes.

Salle de réunion et de spectacle à quelques encablures du siège du Parti communiste Français, La Grange aux Belles est le premier lieu parisien où la musique hip-hop peut s’exprimer librement.

L’initiative en revient à Dj Chabin et ses amis qui pendant plusieurs années (1983-1986) organisent les dimanche après- midi des parties mêlant reggae, jazz-rock, zouk, funk et hip- hop. Le succès est immédiat. Toute une jeunesse venue des quatre coins de l’Ile-de-France se donnent rendez-vous pour écouter les dernières nouveautés, se défier à la danse et former des bandes selon les affinités. C’est parmi ces jeunes que l’on recrute des figurants pour l’émission H.I.P H.O.P de Sidney. C’est dans cette salle qu’Afrika Bambaataa, de passage à Paris, veut mixer. C’est dans cette foule que l’on compte les futurs acteurs du hip-hop français (Solo, Bando, Joey Starr, Kool Shen, Dan de Tikaret, Lucien, Pascal Blaise, Lionel D, EJM, MC Jean Gabin...).

À la Grange aux Belles, les photographies étaient interdites. On semblait condamner à ne l’évoquer qu’à travers les souvenirs des « anciens ». Jusqu’au jour où Sophie Bramly retrouve parmi ses archives quelques planches précieuses. Ce nouveau numéro de Détour est le témoignage unique d’un après-midi de 1984 où l’on retrouve toute cette jeunesse enfiévrée par la toute naissante culture hip-hop. Les photographies illustrent les propos de Sophie et Lucien Papalu et l’interview et une playlist exclusive de Dj Chabin, à savoir que rien par la suite ne pût ressembler vraiment à La Grange et que celle-ci fut davantage qu’un lieu de fête, elle fut aussi et surtout un carrefour de tendances et de rencontres ouvert à tous sans exception.