Skip to content
FREE SHIPPING in France from €100. Europe from €150.
FREE SHIPPING in France from €100. Europe from €150.

Bénédicte Delorme-Montini - La gloire du rap. Les derniers seront les premiers

Sold out
€13.50

168 pages
Text(s) by Bénédicte Delorme-Montini
20.5 x 14 cm
Language: French
Softcover
Publisher: Gallimard
2023

Les raps américain et français sont le produit de la révolution politique des années 1970. Sur fond de désoccidentalisation et de déhiérarchisation culturelle, une réinterprétation du couple égalité-liberté met alors en crise toutes les formes de transcendance. Le hip-hop en a d’emblée cristallisé les symptômes sociopolitiques les plus révélateurs : la crise de l’identité soumise à l’injonction sociale de l’autoréalisation, la réévaluation de la concurrence dans notre conception de la justice sociale, les nouvelles revendications en matière de représentation et de reconnaissance. Mais le hip-hop était encore une manière de transition entre les deux époques : son opposition à la société établie visait une perspective commune.

La rupture intervient à la fin du siècle avec le gangsta rap qui déplace l’entreprise de transformation sociale sur le terrain culturel désormais dominé par les surenchères transgressives et le second degré. Muni d’un code esthétique ambivalent qui piège l’esprit critique, il engage avec la société une bataille de normes qui n’a cessé de défrayer la chronique.

L’aspiration démocratique n’en a pas pour autant déserté le rap du XXIe siècle. Par un nouveau déplacement, c’est au premier chef dans ses aspects formels qu’elle se déploie à présent : dans son irréductible éclectisme et la polysémie des mots, dans le recyclage des métaphores et les caprices rythmiques amarrés à l’imprévisibilité de l’expérience. Elle prend ainsi la forme d’une démocratie esthétique qui célèbre la virtuosité stylistique et l’innovation, mais qui, totalement désintellectualisée et délestée du poids historique, ressemble à un grand jeu d’énigmes sans réponse.